Veille immobilière : conseils et ressource d'une gestionnaire locative
Gestion locative
Actualités
10 min

Gestionnaires locatifs : nos conseils pour optimiser votre veille immobilière en 2024

Dans un contexte économique et environnemental en constante évolution, marqué par des défis majeurs tels que la réduction de la consommation d’énergie en France, le métier de gestionnaire locatif est en pleine évolution. Pour conseiller et sensibiliser au mieux vos propriétaires-bailleurs et locataires sur ces enjeux, il est désormais primordial de libérer du temps pour assurer une  veille sur les règles immobilières. Découvrez nos conseils et astuces pour une veille immobilière efficace, qui vous permettra de rester informé des dernières actualités et réglementations, renforçant ainsi votre rôle d’expert et conseiller de confiance dans le domaine locatif.

Comment mettre en place une veille immobilière efficace ?

Les étapes clés pour lancer votre veille immobilière

Découvrez étape par étape comment mettre en place une veille immobilière performante :

  • Étape 1 : dégagez-vous du temps : consacrez à votre veille immobilière un créneau hebdomadaire ou mensuel dans votre agenda et surtout tenez-le ! Je vous conseille d’y consacrer minimum 1 heure, mais certains sujets complexes ou grandes réformes vous demanderont plus de temps.

     

  • Étape 2 : sélectionnez des sources fiables : parmi les nombreux médias à destination des professionnels de l’immobilier, tous ne se valent pas. Privilégiez les sites institutionnels, ceux qui ont fait leurs preuves, et surtout, ceux qui indiquent les sources auxquelles ils se réfèrent.

     

  • Étape 3 : enregistrez des ressources pertinentes : les webinars, par exemple, mettent généralement à disposition des ressources téléchargeables synthétiques, sous la forme de présentations PowerPoint, permettant de suivre les tendances et évolutions du marché.

« La réglementation en matière d’immobilier résidentiel évolue très vite. Notre métier de gestionnaire locatif aussi. Il est devenu primordial d’instaurer dès le départ de bonnes pratiques et d’intégrer la veille immobilière comme partie intégrante de notre métier, car celle-ci tend à devenir une constante dans notre quotidien. »

Céline Montoins, gestionnaire locative

Les erreurs à éviter pour maintenir une veille immobilière efficace

Pour une veille immobilière efficace, certaines erreurs doivent être impérativement évitées :

  • Erreur n°1 : l’irrégularité : pour que votre veille immobilière soit la plus efficace possible, soyez assidu dans vos recherches. Le manque de régularité pourrait vous conduire à rater de nouvelles réglementations susceptibles d’affecter vos activités quotidiennes.

     

  • Erreur n°2 : faire plusieurs choses en même temps : pendant votre veille immobilière, il est essentiel de vous concentrer uniquement sur cette tâche. Lire, écouter ou visionner des informations, tout en vous occupant d’autres activités (comme traiter des mails ou répondre au téléphone) diminue votre capacité à assimiler et décrypter les informations reçues. Si vous n’écoutez que d’une oreille distraite, cette dispersion peut mener à une mauvaise compréhension ou nécessiter de revoir/réécouter l’information, entraînant une perte de temps significative.

     

  • Erreur n°3 : ne pas vérifier les informations : certains médias peuvent aborder un sujet sans attendre la publication officielle des textes de loi, ce qui peut vous induire en erreur. Assurez-vous toujours de vérifier la véracité de l’information en consultant les textes législatifs concernés.

Les bonnes pratiques pour être certain de ne rater aucune actualité importante

Restez informé de toutes les dernières actualités en :

  • Vous abonnant aux newsletters des sites internet immobiliers de référence,
  • Consultant régulièrement les régulière des médias spécialisés décryptant les tendances du marché,
  • Notant les dates et événements importants : comme la parution d’un texte réglementaire, l’entrée en vigueur d’une disposition particulière d’une loi (par exemple, de la loi Climat et Résilience), etc.,
  • Enregistrant votre créneau de veille dans votre agenda et en programmant des rappels dans votre agenda, afin d’éviter de prévoir une autre tâche sur ce créneau.

« Lorsque vous découvrez une information qui aura un impact sur votre activité, qu’il soit à court ou à long terme, prenez l’habitude de la résumer succinctement juste après l’avoir consultée. Cette méthode de synthèse rapide est un excellent moyen pour ancrer l’information dans votre mémoire et en assurer un suivi méthodique. C’est un moyen mnémotechnique efficace que j’ai personnellement mis en place pour intégrer et suivre les informations importantes. »

Céline Montoins, gestionnaire locative

Quels sont les enjeux actuels en gestion locative sur lesquels une veille est impérative ?

Enjeu n°1 : Le calendrier de la rénovation énergétique

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Climat & Résilience, comprendre les enjeux de la rénovation énergétique pour le secteur de l’immobilier est devenu clé pour tout gestionnaire locatif. 

Depuis le 1er janvier 2023, cette loi interdit de louer une habitation dont l’étiquette énergie du DPE est classée G. Tout gestionnaire locatif doit désormais prendre en compte cette interdiction pour la mise ou remise en location d’un logement. 

La conformité énergétique est devenue une priorité qui vous oblige à : 

  • Être au courant du calendrier de la rénovation énergétique pour vérifier la conformité des logements,
  • Conseiller au mieux vos clients propriétaires-bailleurs lorsque leur logement ne répond plus aux critères de décence énergétique. Vous pouvez notamment leur suggérer de s’informer sur les aides à la rénovation énergétique auxquelles ils peuvent éventuellement prétendre. 

Les bailleurs sociaux, quant à eux, doivent se familiariser avec les primes spécifiques à la rénovation énergétique dans l’immobilier social.

En résumé, vous devez constituer « une culture » au sujet de la rénovation énergétique pour être à même de : 

  • Identifier les biens dans votre portefeuille de gestion ne répondant plus aux normes en vigueur,
  • Bénéficier du recul et de l’expertise nécessaires pour conseiller vos propriétaires-bailleurs sur la mise au norme.

Enjeu n°2 : La crise du logement en France

Le marché locatif français traverse actuellement une crise majeure. La demande est nettement supérieure à l’offre. Effet boule de neige,  COVID-19, inflation… tous ces facteurs ont contribué à cette situation.

Pour enrayer ce problème, une mesure d’application immédiate a été prise par le gouvernement pour reclasser plus de 200 communes au titre du zonage ABC, dont 154 intègrent la zone tendue (A ou B1), alors qu’elles étaient précédemment classées en zone B2 ou C.

Le but poursuivi était de faciliter le développement de l’accession à la propriété et du logement locatif intermédiaire pour 4,5 millions d’habitants. Restez vigilant sur ce sujet, car d’autres mesures s’ajouteront probablement s’ajouter à celle-ci en 2024.

BON À SAVOIR
Pour vous mettre à jour sur le reclassement des communes, vous pouvez consulter la liste reclassement flash zonage ABC.

Enjeu n°3 : La lutte contre l’habitat indigne

Suite à la remise d’un rapport dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, le Ministre chargé du Logement a annoncé qu’un projet de loi était en préparation, et devrait voir le jour début 2024. De ce rapport, résulteraient 24 mesures, qui n’ont pour le moment pas été dévoilées. À surveiller de près !

Gestionnaire locatif : quels médias suivre pour votre veille ?

Les podcasts à écouter

  • Radio-immo.fr : spécialiste de l’Immobilier, ce podcast propose des émissions conçues pour les professionnels et reçoit fréquemment des invités célèbres, comme les dirigeants de syndicats ou le Ministre chargé du Logement. Cela en fait donc une source d’informations incontournable.

     

  • Mon podcast immo : à l’instar de Radio-immo, ce média s’adresse aux professionnels de l’immobilier et reçoit lui aussi des spécialistes du domaine dans ses émissions. L’évolution de l’activité et du marché y est souvent abordée, tout comme l’émergence de nouveaux concepts.

Les blogs, sites internet et médias à consulter

  • Les sites internet institutionnels : comme ceux de la FNAIM, l’ANIL, l’ANAH, l’INC, SeLoger, etc. Il s’agit de sources d’informations précieuses et fiables, puisque ces sites sont soit conçus par l’Etat, à l’instar de l’ANAH, soit des référents dans leur domaine, comme la FNAIM. Ils proposent également de s’abonner à leur newsletter, vous permettant de rester informé en temps réel sur les dernières actualités en matière d’habitat.
  • Hellio : fort de son expertise et de ses compétences techniques, l’entreprise hellio est aujourd’hui un acteur majeur dans la rénovation énergétique. Elle propose à sa clientèle un accompagnement global durant tout le processus : conseil, étude, procédures de financement, aides à la rénovation énergétique, etc. Leur site internet dispose d’un blog qui regorge d’articles dédiés à l’actualité énergétique en France, tous secteurs confondus (résidentiel privé et social, tertiaire, agricole, collectivités, etc.). Pour tout gestionnaire locatif, ce blog est donc un très bon moyen de se tenir au courant de l’actualité énergétique, notamment dans le secteur de l’habitat résidentiel collectif privé ou social.
  • Check & Visit : je ne peux évidemment pas vous parler de blogs consacrés aux professionnels de l’immobilier sans citer celui de Check & Visit, qui fourmille d’articles dédiés principalement aux gestionnaires locatifs. Ce blog aborde également des thématiques plus larges : droit immobilier, diagnostics immobiliers ou encore dernières innovations en matière de gestion locative (pour lesquelles Check & Visit est un acteur très actif).

Les newsletters auxquelles s’inscrire

  • Les newsletters des bureaux de contrôles : elles constituent une mine d’or pour vous informer sur l’actualité globale en termes de réduction de consommation énergétique. Bien souvent, elles contiennent un calendrier de Webinars, décryptant, par exemple, les projets de loi et ce à quoi s’attendre en termes de champ d’application.

     

  • Les newsletters des sites institutionnels : de la FNAIM, l’ANAH, etc.

La presse papier et les magazines auxquels s’abonner

  • Le Journal de l’agence : créé en 2004, ce magazine trimestriel cible les sujets auxquels sont confrontés les professionnels de l’immobilier : juridique, management, statistiques, organisation, urbanisme. Vous y découvrirez également des entretiens avec des grands noms du secteur. Et, cerise sur le gâteau, il est disponible gratuitement pour les agences, les agents, les mandataires et les étudiants.

     

  • Activité Immobilière : toujours pour les professionnels de l’immobilier, cette revue se concentre sur les aspects juridiques. Les articles sont constitués d’analyses de textes de lois et de jurisprudences. Pour vous y abonner, il vous en coûtera 60 € TTC / an pour 11 numéros.

Les salons et événements auxquels participer

  • Le salon RENT : événement annuel incontournable des professionnels de l’immobilier, ce salon permet de découvrir les dernières innovations du marché. La prochaine édition aura lieu à Paris, les 8 et 9 novembre 2023.
  • Le Sommet de la Construction : tenu le 19 octobre dernier, l’édition 2023 intitulée « Plan Logement : agir ensemble pour la France » proposait plusieurs conférences : « Loger pour réindustrialiser » et « Loger pour faire société ».

Les groupes Facebook à rejoindre

  • Gestion Locative Family : quoi de mieux pour un gestionnaire locatif que d’échanger sur des problématiques métier et ou sur son quotidien avec d’autres gestionnaires locatifs en région ? Check & Visit a créé pour cela le groupe Gestion Locative Family sur Facebook, dédié aux gestionnaires locatifs. Le but ? Que chacun puisse poser ses questions et résoudre les problèmes auxquels il est confronté.Et vous, qu’attendez-vous pour rejoindre la communauté ?

     

  • Les Pros de l’immobilier : un groupe destiné à tous les pros de l’immobilier, qui souhaitent apprendre, donner de la valeur ajoutée au métier de l’immobilier afin de monter en performance, d’étendre ses connaissances, et d’anticiper le marché. Ce groupe souhaite rassembler un maximum de professionnels de l’immobilier pour créer un réseau de discussions professionnelles, d’entraides, de débats et d’innovations dans le secteur.

Vous l’aurez compris, la clé d’une veille réussie réside dans la régularité, la qualité de l’information traitée et le temps que vous y allouerez.

CTA Rejoignez la communauté des pros de la gestion locative

La liste des médias cités ici est non exhaustive. Il en existe beaucoup d’autres pour mener à bien votre veille immobilière et vous tenir informé des dernières actualités en matière d’immobilier résidentiel. Check & Visit met à votre disposition son kit de veille immobilière pour vous faciliter la tâche. Alors, pas d’excuse, à vous de jouer !