Délégation d’état des lieux : Pascal Neufcourt, agent indépendant, témoigne

Fiche d'identité de Pascal Neufcourt, agent indépendant d'état des lieux

Plus de 350 agent(e)s d’états des lieux font partie du réseau de Check & Visit. Des hommes et des femmes situés aux 4 coins de la France qui ont pour mission de faire gagner un temps considérable aux professionnels de la gestion locative. Comment se déroule concrètement la délégation d’état des lieux ? Pour mieux comprendre ce métier et en savoir un peu plus sur les experts en état des lieux du réseau Check & Visit, nous avons donné la parole à Pascal Neufcourt. Checker depuis les débuts de Check & Visit, il revient sur son parcours, son statut d’indépendant, son métier et les relations qu’il entretient avec les locataires et les professionnels comme vous.

De commercial dans une société d’édition juridique à Checker : le parcours de Pascal Neufcourt

L’immobilier est un secteur aux multifacettes :

  • Achat
  • Location
  • Résidentiel
  • Saisonnier
  • Particulier
  • Entreprise
  • Etc.

Les activités sont nombreuses, les évolutions permanentes et les sujets passionnants. Attiré par l’immobilier, il y a 4 ans Pascal Neufcourt faisait le choix de quitter le monde juridique pour faire ses premiers pas en tant que Checker. Un choix qui allait dans la continuité de sa carrière, puisque le monde de l’immobilier est régi par des lois sociétales, environnementales et gouvernementales.

“J’ai été commerciale dans une société d’édition juridique pendant 15 ans avant de commencer mon activité d’agent d’état des lieux avec Check & Visit, en 2018.

Je souhaitais évoluer dans le secteur de l’immobilier, car on a un vrai produit entre les mains, quelque chose de concret.

Lorsqu’on parle de logement, les gens sont pointilleux : il s’agit de l’endroit où ils vont vivre. Que ce soit dans le cadre d’une vente ou d’une location, ils sont très regardants sur la qualité de ce qu’ils vont choisir. Dans ce contexte, je sais que je leur amène réellement quelque chose et c’est épanouissant pour moi.”

Définition du mot Checker

Pour devenir Checker, chaque agent.e suit une formation complète sur :

  • la maîtrise des outils Check & Visit ;
  • la bonne analyse de tous les éléments d’un bien locatif (meublé ou non) pour lui donner une évaluation objective.

Un accompagnement obligatoire, véritable gage de qualité pour nos clients, visant à réduire les conflits que peut provoquer un état des lieux.

L’impartialité : le mot d’ordre pour la délégation d’un état des lieux sans litige

Pour mener à bien ses états des lieux, Pascal prend le temps de se présenter aux locataires et de préciser son rôle. Son objectif est d’entretenir un bon relationnel avec eux ainsi que les agences pour lesquelles il travaille. Il en va de son professionnalisme et de sa responsabilité.

“Le relationnel est la base. Que ce soit avec les agences ou les locataires. En tant qu’indépendant. On ne peut pas faire un état des lieux dans l’urgence. Il faut faire attention, être minutieux et pointilleux. Car s’il y a un problème, j’en suis responsable.

Avant de commencer, j’explique qui je suis et quel est mon rôle. Je ne travaille ni pour eux, ni pour l’agence : je suis indépendant. Les locataires peuvent parfois être impressionnés. Ils ont peur qu’on leur envoie un expert pour chercher la petite bête qui leur fera perdre leur dépôt de garantie.”

La réalité est tout autre. Le rôle de Pascal permet, au contraire, d’apporter une expertise impartiale et d’éviter de passer par “la case commission de conciliation”.

“Je suis un appareil photo, une caméra pour figer l’état de l’appartement à l’instant T. S’il y a un trou dans le mur, il y a un trou dans le mur. Je ne cherche pas de responsable.”

Au sens propre du terme, Pascal est en mesure de renseigner jusqu’à 250 photos dans la CheckApp pour attester la vétusté ou la dégradation d’un logement durant un état des lieux. Ce qui ne laisse aucune place au doute et vous permet de constater l’état du bien avec le même niveau d’informations depuis votre bureau.

“Je me retrouve parfois dans des situations conflictuelles entre les locataires et les agences. Ils veulent régler leur compte avec moi ou faire passer des messages. Je mets un point d’honneur à m’en détacher et je ne prends parti pour personne. En règle générale, les locataires le comprennent tout de suite et ça se passe très bien.”

L’approche de Pascal permet de désamorcer rapidement les potentiels conflits pour réaliser sa mission correctement.

Des plages horaires étendues pour une prise de rendez-vous flexible avec les locataires

Notre réseau de Checkers indépendant comporte des avantages tant pour le Checker que pour les agences immobilières.

“Ce qui me plait, c’est l’indépendance. Je ne compte pas mes heures et je ne me pose pas la question des horaires. J’ai découvert le monde du travail sous un autre angle. Je rencontre plein de gens et je suis en perpétuel mouvement. J’apprécie qu’il n’y ait aucune routine qui s’installe.”

Un système vous permettant de proposer des plages horaires larges à vos locataires pour faciliter la prise de rendez-vous.

“Autant il y a une vraie saisonnalité l’été, autant les demandes des locataires sont très variables en termes d’horaires. Il n’y a pas de tendance spécifique qui se dessine. Je suis disponible de 8h00 à 21h00, ce qui est plus large qu’une agence immobilière classique.

Dans la CheckApp, je place mes disponibilités. Contrairement à d’autre système qui, à l’inverse, demande de renseigner ses indisponibilités. C’est pratique, car je n’ai aucune raison de refuser une mission.”

Modèle de planning sur l'application Check & Visit pour la prise de rendez-vous avec les checkers

Check & Visit évolue avec les retours de ses utilisateurs

Pour faire évoluer les solutions Check & Visit, nous prenons le temps de nous entretenir avec les Checkers et les clients pour obtenir des retours terrains. Ce qui nous permet de mieux définir vos besoins et de proposer des nouvelles fonctionnalités utiles pour vous.

“Les équipes de Check & Visit échangent régulièrement avec l’ensemble des Checkers pour pouvoir faire évoluer l’outil dans la bonne direction. Comme nous sommes sur le terrain, je trouve ça intelligent. Il y a une vraie collaboration entre nous.”

Les pépites de la gestion locative : quand le locataire lâche les chiens

Chaque rencontre avec un locataire est différente. Un état des lieux est un moment d’échange et de rencontre. Parfois avec son lot de surprises.

“Dans 90% des cas, tout se passe très bien. On discute et on échange avec les locataires.

Une fois, je me suis retrouvé face à une locataire qui devait vivre une période difficile et qui a craqué pendant l’état des lieux. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais il y avait sûrement des contentieux. Elle m’a fait porter le chapeau pour tout et a appelé son conjoint qui est venu avec plusieurs gros chiens. Ça devenait dangereux. J’ai donc averti l’agence qui a ensuite appelé les gendarmes. Tous sont arrivés au logement pour régler la situation. Je vous rassure, tout s’est bien terminé !”

Être Checker, c’est avant tout être impartial et objectif pour mener à bien sa mission. Un point essentiel pour diminuer les litiges et, par conséquent, gagner un temps précieux dans la gestion de votre parc locatif. Côté client, Orpi en a fait l’expérience. Grâce à l’intervention de notre réseau d’agents dédié à la délégation d’états des lieux, l’agence a réduit ses litiges et amélioré sa rentabilité.

étude de cas Orpi Optimum bouton d'action
Article rédigé par Mariette Gernez, Inbound marketing manager chez Check & Visit

Retour sur le blog

Vous pourriez être intéressé par ces articles

Humidité du conduit de la cheminée et moisissure : qui fait le ramonage ?

L’entretien régulier des équipements d’un logement est primordial pour en assurer le bon fonctionnement...

36 Boulevard et Check & Visit : un partenariat musclé 💪

« No pain, No Gain » ! Croyez-le ou non mais cette expression n’a jamais été...