Recrutement dans l’immobilier : quelles sont les solutions alternatives ?

recrutement immobilier

91% des professionnels de l’immobilier ont des difficultés à recruter (Étude Recrutimmo, 2022). Là où nos aînés faisaient carrière dans une seule et même entreprise, les nouvelles générations ont une vision complètement différente du travail. Leurs attentes et leurs motivations ont changé, un phénomène qui s’est accentué suite à la crise sanitaire de 2020. Télétravail, équilibre entre vie privée et vie perso ou encore comment donner du sens à ses missions, sont autant d’éléments qui ont bouleversé le marché de l’emploi. Ils provoquent des pénuries de talents et un turnover important au sein des agences. Comment gérer les difficultés de recrutement grâce à l’externalisation et au digital ? Découvrez l’expérience des agences Bimbenet et Stéphane Plaza Asnières qui ont choisi d’externaliser leurs états des lieux pour une meilleure organisation de leur équipe de gestion locative.

Les attentes des professionnels de l’immobilier sur le marché de l’emploi

Sur le marché de l’immobilier, on observe un turnover historiquement élevé de 30%, dont ⅓ des départs se font durant la période d’essai (FlashImmo, 2019). 

Les nouvelles attentes des collaborateurs concernent, entre autres, la formation continue pour évoluer dans l’entreprise et de bonnes conditions de travail pour assurer leur bien-être au quotidien.

Le télétravail, un gain de temps non négligeable

Si le télétravail était déjà bien instauré dans certaines entreprises et startups, la crise sanitaire l’a imposée comme une norme. Aujourd’hui, il est monnaie courante d’ajouter cette mention dans les offres d’emploi :

  • Télétravail total
  • Télétravail partiel
  • Télétravail ponctuel autorisé
  • Présentiel

Les collaborateurs y ont pris goût : ils troquent volontiers des heures de transport contre des heures de sommeil, de temps pour eux ou pour s’occuper de leur famille.

Un meilleur équilibre entre vie pro et vie perso

Le gain de temps permet un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Mais pas seulement : les collaborateurs ne souhaitent plus réaliser une liste de missions interminables, dont certaines tâches sont sans valeur ajoutée et chronophage. Le sentiment de ne pas utiliser pleinement leurs capacités est, pour eux, source de démotivation.

D’autres éléments sont à prendre en compte comme la cohésion d’équipe, le nombre d’heures supplémentaires, la pression, la rémunération, la vie familiale ou encore le phénomène du blurring. Ce dernier décrit la frontière floue entre vie privée et vie personnelle provoquée par les outils connectés mis à disposition des salariés : smartphones, ordinateurs portables, etc. S’ils permettent de travailler à distance et d’offrir plus de flexibilité à vos collaborateurs, ils n’en sont pas moins dangereux pour les personnes hyper-connectées ou sollicitées en dehors de leurs heures de travail.

L’accès à la formation continue et les perspectives d’évolution

La formation continue est importante pour fidéliser un collaborateur. Loin de la routine, votre équipe a besoin d’évoluer année après année, de se spécialiser dans des domaines précis et de continuer à apprendre. La capacité d’adaptation des nouvelles générations et la culture de l’instantanéité contribuent à cet état d’esprit. Et qui dit formation, dit perspective d’évolution. Leurs attentes sur la capacité de l’entreprise à intégrer et former le candidat sont très fortes.

Les coûts liés au recrutement de nouveaux collaborateurs

Lors d’un recrutement, on distingue deux types de coûts : internes et externes.

Les coûts internes comprennent :

  • le temps de rédaction de la fiche de poste ;
  • le temps de recherche ;
  • le temps des entretiens ;
  • le salaire chargé de la nouvelle recrue ;
  • le salaire chargé du chargé de recrutement ;
  • le salaire chargé de la personne qui intègre le nouveau collaborateur ;
  • le coût du manque de productivité.

Et les coûts externes comprennent :

  • la diffusion des annonces ;
  • la rémunération du cabinet de recrutement.

Un recrutement est considéré comme raté lorsque le collaborateur quitte l’entreprise moins d’un an avant son arrivée. Son coût se situe entre 30 000€ et 45 000€ en moyenne pour un salaire de 2 000€ brut. Il comprend la perte de business, le temps de formation de la recrue, son salaire chargé, la perte de motivation des équipes qui gravitent autour ou encore les frais de licenciement. Mis bout à bout, la somme de tous ces éléments n’est pas négligeable.

Entre les nouvelles attentes des candidats et les coûts d’un recrutement non concluant, il est essentiel de trouver de nouvelles alternatives. L’externalisation de certaines tâches au sein de la gestion locative est une solution efficace pour redéfinir les missions de vos collaborateurs et restructurer l’équipe.

L’externalisation comme solution aux difficultés de recrutement

La fiche de poste idéal du gestionnaire immobilier

Comme dans chaque métier, il y a des tâches que les gestionnaires détestent. À quoi ressemblerait la fiche de poste idéal pour un gestionnaire locatif ?

recrutement immobilier - top et flop des taches du gestionnaire

Pour attirer de nouveaux talents, l’objectif est de permettre aux collaborateurs de consacrer plus de temps aux tâches qu’ils considèrent à forte valeur ajoutée, comme la relation client, le conseil et le développement du parc locatif.

L’évolution du marché de l’immobilier offre cette possibilité grâce à l’externalisation des visites et des états des lieux.

L’externalisation des visites

Lorsque les candidats locataires ne sont pas qualifiés, les visites de logements se transforment en tâches chronophages pour vos gestionnaires. Une perte de temps qui peut vite décourager certains candidats.

Il existe des solutions d’externalisation des visites. L’entreprise Flatsy, par exemple, propose une solution mettant à disposition des agents indépendants et locaux pour animer les visites de maisons et d’appartements. Son outil de prise de rendez-vous en ligne offre la possibilité de filtrer les candidats-locataires pour mieux les qualifier en amont.

L’externalisation des visites libère vos collaborateurs de cette tâche chronophage : un gain de temps offrant de meilleures conditions de travail au quotidien.

L’externalisation des états des lieux d’entrée et de sortie

Les états des lieux font partie des tâches que détestent le plus les gestionnaires locatifs. Au moment de la sortie d’un locataire, nous ne sommes pas à l’abri d’un litige ou d’un petit détour en commission de conciliation que le gestionnaire préfèrerait éviter. Une perte de temps et d’argent qu’il est possible d’anticiper grâce à l’externalisation.Check & Visit réalise, pour vous et vos équipes, les états des lieux d’entrée et de sortie grâce à un réseau d’indépendants spécialisés appelés checkers. Leur expertise vous permet d’obtenir des documents complets, agrémentés jusqu’à 250 photos pour que vous puissiez constater de vos propres yeux l’état du bien et les remontées effectuées. Un processus qui rend vos états des lieux impartiaux et limite les contestations.

externaliser les états des lieux

Les agences Bimbenet et Stéphane Plaza Asnières optent pour l’externalisation des EDL

Étude de cas : l’agence immobilière Bimbenet, Orléans

L’agence immobilière Bimbenet est située dans la ville d’Orléans et possède 1 400 lots en gestion. L’entreprise familiale comptait dans son équipe un collaborateur qui réalisait seul l’intégralité des états des lieux d’entrée et de sortie. Suite à sa mobilité, les gestionnaires locatifs n’avaient pas de temps à dédier à cette tâche avec 600 logements en gestion chacun.

L’agence a choisi d’externaliser ses états des lieux le temps de recruter un nouveau talent. Une solution provisoire qui s’est finalement imposée comme le fonctionnement idéal pour l’équipe. L’été représente une très forte charge de travail, difficile à assumer par une seule personne. À l’inverse, cette charge de travail est trop faible pour un poste à temps plein le restant de l’année. Faire appel aux checkers a permis d’avoir les bonnes ressources au bon moment pour assurer un taux de rotation variable d’une saison à une autre.

recrutement immobilier - résultats de l'externalisation par Bimbenet immobilier

Avec 58 états des lieux externalisés en moyenne chaque mois, l’agence gagne jusqu’à 130h de temps précieux que les gestionnaires peuvent consacrer à d’autres tâches plus valorisantes. De quoi leur offrir un cadre de travail agréable et les fidéliser sur le long terme.

Pour plus de détails sur l’expérience de l’agence Bimbenet et les résultats obtenus grâce à l’externalisation de ses états des lieux, vous pouvez télécharger l’intégralité de l’étude de cas.

Étude de cas : l’agence immobilière Stéphane Plaza, Asnières

Franchise du groupe Stéphane Plaza, l’agence d’Asnières est composée de 80 lots en gestion. Actuellement, une grande partie administrative de la gestion locative (impôts, quittances de loyers, etc.) est externalisée. Laura, assistante commerciale et conseillère en location, s’occupe de la prise de mandats, de la relation client, de l’entrée et de la sortie des locataires. Elle est la seule à effectuer les états des lieux au sein de l’agence.

Pour pouvoir internaliser l’intégralité de la gestion locative d’ici à un an, l’agence a remis ses états des lieux entre les mains de Check & Visit. Un fonctionnement stratégique pour bien structurer la gestion du parc et accompagner l’équipe déjà en place.

retour sur l'externalisation de stephane plaza asnieres

Retrouvez l’intégralité de la mise en place de Check & Visit au sein de l’agence Stéphane Plaza Asnières en téléchargeant l’étude de cas.

L’externalisation de vos tâches les plus chronophages, comme les visites et les états des lieux, vous permet de libérer du temps vos collaborateurs pour se consacrer à des missions en adéquation avec leurs attentes. De quoi proposer des fiches de poste avec davantage de valeur ajoutée et attirer de nouveaux talents au sein de votre équipe de gestion locative. Pour plus d’exemples chiffrés, retrouvez le replay de notre webinar “Gérer les difficultés de recrutement grâce à l’externalisation et au digital” co-animé par Ronan Carnet, de Check & Visit, et Quentin Bassi, de Flatsy.

Retour sur le blog

Vous pourriez être intéressé par ces articles

Rénovation énergétique à horizon 2050 : comprendre les enjeux pour le secteur de l’immobilier

La rénovation énergétique et le DPE sont au cœur des préoccupations de l’ensemble des...

Grille de vétusté : tout ce qu’il faut savoir en 2022

Comme le savent tous les gestionnaires, nous faisons face presque quotidiennement aux dégradations de...

Retour sur le forum des seniors 2018

Les personnes qui nous ont rendu visite vous le diront : Notre participation au...